Petite commune française, Chevrier se situe dans le département de la Haute-Savoie, à une quinzaine de kilomètres de la Suisse voisine et de la ville de Genève.
Elle est dominée au sud par la montagne du Vuache qui culmine à 1011 mètres d’altitude et bordée au nord-ouest par le Rhône qui établit une frontière naturelle avec le Pays de Gex et le département de l’Ain.
Chevrier est la commune la plus à l’ouest de la communauté de commune du Genevois.
Le village est concentré autour de la principale voie qui le traverse, la D908A et de la rue qui monte en direction du Vuache ; il ne comporte aucun hameau. Le territoire communal s’étend sur 5,35 km², en limite des communes d’Arcine-Clarafond et Vulbens et du Rhône. La sous-préfecture, Saint-Julien en Genevois, est à 14 km. Les moyens de communication sont proches: autoroute A40 à 10mn, gare TGV de Bellegarde à 20 mn, aéroport de Genève-Cointrin à 30 mn.
Même si de nos jours plus d’un tiers des habitants passe quotidiennement la frontière pour travailler en Suisse (170 en 2019), Chevrier reste une commune rurale.

 

  .En effet l’arboriculture s’est fortement développée depuis les années 70 pour devenir l’activité principale exercée sur le territoire communal. Avec 35 hectares de vergers (pommiers et poiriers), et environ 1300 tonnes de fruits récoltés, Chevrier est l’un des pôles importants de production du département.

On trouve aussi sur le territoire communal, des pâturages, un peu de culture de céréales et des bois. La commune compte un artisan-maçon, une entreprise de menuiserie-charpente implantée depuis de nombreuses années, ainsi que plusieurs locaux de vente de fruits au détail.

Aujourd’hui, la commune connaît une phase de développement en rapport avec sa démographie en constante augmentation: nouvelle école, création d’un square et d’un terrain de jeux, réalisation d’aires de stationnement et de nouveaux points de tri des déchets. La mairie a également été rénovée pour permettre une meilleure accessibilité. D’importants travaux de voirie et d’enfouissement des réseaux sont en cours dans toute la traversée du village, avec l’aménagement d’une portion de la ViaRhôna pour faciliter la mobilité douce et améliorer la sécurité.

Concernant l’offre sportive, culturelle et de loisirs, Chevrier n’est pas en reste. En effet, dès 1989, la municipalité et les communes voisines de Vulbens et Dingy en Vuache, se sont dotées d’une MJC et d’un centre dédié à l’éducation, la culture, les loisirs et l’animation qui est très dynamique (Centre ECLA situé à 1km dans Vulbens). Le Vuache et ses sentiers permettent de nombreuses balades et randonnées pédestres avec des paysages magnifiques au gré des différentes saisons.

Avec un cadre de vie agréable et la proximité des infrastructures nécessaires aux échanges, Chevrier a tout pour séduire !